News

Tout savoir sur la lumière bleue

image description

Entre le téléphone, l'ordinateur et la tablette, nous passons dès notre plus jeune âge une grande partie de la journée les yeux rivés sur nos écrans.

De nombreuses études *CSA nous montrent que chaque foyer détient une moyenne de 5 à 6 écrans. Cette évolution va de pair avec une autre tendance confirmée par les résultats publiés par l’Observatoire : les célibataires, les jeunes, ainsi que les citadins se passent plus facilement que les autres de téléviseur.

Nous voilà donc surexposés à cette lumière bleue, et cela dès le plus jeune âge. Cela n’est pas sans conséquences pour nos yeux. D’autant plus chez les enfants en dessous de 14 ans, dont le cristallin de l’œil ne filtre pas aussi bien les rayons lumineux et pour qui cette lumière bleue s’avère encore plus nocive.

Qu’appelle-t-on la “lumière bleue“ ?

La lumière bleue est une portion du spectre de la lumière, dont les longueurs d'onde se situent entre 380 et 500 nanomètres. Elle est émise par le soleil, mais aussi par les sources lumineuses artificielles : les écrans (tablettes, télévisions, ordinateurs, smartphones) et les ampoules à LED.

La lumière bleue, potentiellement dangereuse, représente une petite partie seulement de l’ensemble de la lumière bleue existante : ce sont les longueurs d'onde bleu-violet.

Comment interagit-elle avec l’œil ?

La lumière bleue peut aussi avoir des effets bénéfiques. Elle contribue à nos rythmes circadiens (l’alternance veille/sommeil) et notre humeur. Mais, c’est la lumière bleu turquoise (vers 490 nm) qui permet de recaler nos rythmes lors d’un décalage horaire. Cette dernière régule la production de mélatonine, notre "hormone du sommeil".

C’est pourquoi, comme l'explique l'Institut national du Sommeil et de la Vigilance, il faut se détacher de vos objets connectés et de vos écrans avant de se coucher pour permettre à votre organisme de percevoir le « mode repos », et de favoriser ainsi votre endormissement.

C'est l'une des règles de base pour un sommeil en bonne quantité et qualité : les écrans sont à proscrire au moins une heure et demie avant de se coucher.

Comment s'en protéger ?

Pour une protection optimale, il est nécessaire de filtrer les rayons qui pénètrent dans l’œil. Des lunettes de qualité contre la lumière bleue agissent comme un filtre personnel qui protège contre toutes les sources de lumière bleue. Ces verres filtrants ont déjà fait des émules parmi les joueurs de jeux vidéo qui peuvent fixer leur écran plusieurs heures sans interruption. Mais les gamers ne sont pas les seuls concernés, car la plupart d’entre nous sont exposés à des niveaux potentiellement nocifs de lumière bleue.

C’est pourquoi chez Manéo Opticiens nous vous invitons à vous équiper de lunettes avec des verres spécialement traités pour la lumière bleue et à adopter l’un des deux dispositifs optiques suivant :

LE BLUE SHOCK. Ce traitement permet de filtrer le bon bleu du mauvais et ainsi, d’assurer une protection de l’œil et surtout de la rétine.

LE BLUE CLEAR. Ce matériau nouvelle génération transmet 90% du bleu essentiel et bloque 100% du bleu nocif.

Cette évolution permet l’utilisation des nouvelles technologies en toute sécurité tout en éliminant les reflets bleus résiduels pour un meilleur confort et un esthétisme optimal. Et vous retrouverez ainsi des nuits plus sereines !

Vos opticiens Manéo vous conseillent sur l'ensemble de nos traitements et matériaux antilumière bleue dans vos 8 magasins Manéo Opticiens, sur toute l’île de La Réunion.

Source: Résultats de l'Observatoire de l'équipement audiovisuel des foyers (T1 et T2 2017) (format PDF - 884,72 kB)